Total look de Nîmes

Oui, oui, j’ai mangé un clown au petit dej’, et c’est cadeau.

Il faut bien ça quand on voit qu’en l’espace de deux jours, on passe du barbec’ à la tartiflette. (bon, c’est pas les meilleurs exemples en cette heure matinale, mais c’est tout ce qui me vient, va falloir faire avec.)

Donc, mis à part ce brutal retour vers le futur (oui, enfin, à l’hiver quoi), je voulais vous montrer un look qui convient à l’incertitude météorologique qui règne en ce moment sur les contrées nordiennes (ouais, Game of Thrones c’est reparti, toussa).

Bref.
On regarde?



J’avais envie de vous montrer un total look « denim », parce que le denim, moi, j’adore ça. Et que du coup, c’est chouette en total look aussi.
Ca fonctionne relativement bien les soirées d’été avec une chemise légère et un short, mais en attendant de pouvoir sortir les gambettes, on se contente d’un jean’s normal.
J’entends, avec les centimètres qu’il faut pour pas avoir froid…

Je porte:

Jean skinny – Noisy May Jean noisy may
Chemise en denim – Zara chemise en jean (similaire)
Escarpins – Aldo
Ceinture en cuir – Naf Naf ceinture en cuir (noir)
Collier – Bijou Brigitte
Sac – Marc By Marc Jacobs

C’est bien sympathique ce total look, mais je brûle d’envie de vous shooter de la petite robe d’été qui va bien, alors j’espère que les températures vont m’aider dans pas trop trop longtemps, parce que mine de rien, on est bientôt en mai, et avec moins un dehors, on n’est pas prêtes de faire ce qu’il nous plaît…

En attendant la suite, je voulais vous remercier d’avoir été si nombreuses à participer au petit concours de la page Facebook de La Frenchie, nous voilà en route pour les 200 likes, je compte sur vous!

Bon Lundi,

G.

To take away

Je vous ai déjà expliqué que je ne suis pas du matin, mais alors pas du tout.
A tel point qu’en ce moment, je fais ma « mise en beauté » (lol) dans … le bus.
Une idée lumineuse piquée à ma bestah du monde entier et qui me fait économiser quinze bonne minutes, et accessoirement qui m’aide à ne pas louper mon bus trop souvent. (Oui parce qu’il reste encore le problème capital de la tenue, n’est-ce pas)…

Enfin bref.

Tout ça pour vous dire, que quand on se maquille dans un bus, il faut être équipée correctement. On ne peut pas emporter toute sa salle de bain, on n’a pas le sac de Mary Poppins (même si c’est un joyeux bordel là-dedans), et donc, il faut faire des choix.

Moi j’aime pas ça, choisir. Robe noire ou bleue? Escarpins? Boots?
Non, non. J’ai mis une demi heure à m’extirper de la douce chaleur de mon lit, j’ai pas bu mon thé et j’ai envie de faire pipi, faut pas m’agresser avec toutes ces questions existentielles au réveil.
Alors le make-up « à emporter » sur le trajet, c’est le bon compromis.

J’applique sérum + crème de jour + anti cernes + fond de teint à la maison, et le reste, dans le bus.
Au risque de passer pour la fille à la bourre tout le temps, de toute façon, les gens commencent à avoir l’habitude de me voir courir en talons aiguilles pour monter dans le bus de justesse, ils sont plus à ça près, et moi non plus.

Comme je n’aime pas choisir, le bon outil pour moi, c’est la palette. Et comme je n’aime vraiment pas choisir, elle a intérêt à être polyvalente, la petite.
Alors j’ai cassé la tirelire et je me suis offert cette petite chose toute mignonne.

Naked Smoky – Urban Decay
  
Elle est parfaite pour la grande indécise que je suis. Il y a des choses pour mes envies de gris, de brun, de beige, de tout. Et la pigmentation est au top, comme toujours avec Urban Decay, on peut en faire ce qu’on veut. Au boulot? Smoky brun. En soirée? Smoky gris.
Ce que j’aime aussi, c’est le pinceau qui accompagne, et qui est vraiment, vraiment bien. C’est pas « tiens, on avait de la place, on t’as casé un pinceau si tu veux, mais bon il sert pas trop à grand chose il est tout pourri. » C’est vraiment un chouette pinceau.
C’est une chouette palette.

De quoi satisfaire les plus pressées d’entre nous, qui n’ont jamais le temps, qui sont toujours en retard et qui loupent souvent leur bus/train/autre.
De quoi satisfaire celles d’entre vous qui sont disciplinées et toujours à l’heure aussi. (Mais là, c’est moi qui aurait bien besoin de conseils!)

Bon week end!

G.

 

 

Loulou et Boutin (je sais, de rien)

On avait dit trois passions. Les robes, les chaussures et les sacs à main
J’ai déjà pas mal exploité les robes, et donc, aujourd’hui, on va parler chaussures, pour changer.
Mais attention, pas n’importe quelles chaussures. LES chaussures.

Je vous parle du coup de folie, du craquage ultime.
Je vous aide. Du rouge, une cambrure inimitable (beaucoup ont essayé), et un nom, qui déclenche beaucoup, beaucoup de réactions.

Christian Louboutin.

Le maître. Le seul, l’unique.

Je vous avais prévenues, coup de folie. Craquage.

Mais honnêtement.

Moi je trouve que c’est un craquage qui vaut la peine, et toute culpabilité s’envole dès que je les porte!
Magiques, comme les chaussures de Dorothy.
Enfin une Dorothy perchée sur 10 centimètres, tout de même!

Trop longtemps qu’elles me faisaient de l’oeil, les petites Pigalle. Leur coupe à la fois chic et sobre, leur cambrure parfaite, le bout pointu, tout.

Alors quand le modèle « dégradé » a fait son apparition… j’ai eu beaucoup de mal à résister.

  

J’ai essayé, hein. Le banquier, les dépenses quotidiennes, les dépenses imprévues, toussa.

Et puis un jour, je me décide à passer la porte de la boutique, avec très peu d’espoir (voir aucun) de les trouver encore, et surtout à ma pointure.

Et là, elles m’attendaient. Bien sages, exposées comme un trophée sur leur étagère. La dernière paire. 
J’avais envie de vous montrer ça, parce que je sais bien que vous allez partager mon enthousiasme et mon amour (oui, oui) pour ces petites merveilles.

Oui, oui, je sais, elles sont atrocement chères, mais bon. Il faut bien se faire plaisir parfois, non? (dites ouiiiiiii pitié)

Donc oui, je suis une faible femme, je cède aux sirènes du marketing et du luxe, mais je décide que je m’en fiche, et que j’assume.
C’est bien, hein?

Promis juré, la prochaine fois qu’on parle souliers, je vous montrerai quelque chose de plus abordable et de moins néfaste pour votre compte en banque.

Vous m’en voulez pas trop?

G.

Curly hair don’t care

Ce week-end, on a eu à peu près 3 minutes 56 secondes de soleil. Grosso modo, hein. 

Et on a réussi à immortaliser ça, rien que pour ça il fallait que je vous shoote du look! 

Ça faisait un petit moment que je voulais vous montrer cette jupette midi en suédine rapportée de Londres. 

C’est un exploit de me voir porter une jupe midi, parce qu’avec ma taille, c’est vraiment pas facile de trouver la bonne longueur. Un seul petit centimètre de trop, et c’est fichu. Mais celle-ci, elle est parfaite. Belle matière, taille haute, trouvée en soldes dans ma boutique fétiche de Potobello. 

J’avais envie de vous la montrer, mais pas n’importe comment. 

Mon envie du moment, elle peut se décrire en un mot. Dé-con-tra-ctée. Et ce que j’aime faire par dessus tout, c’est prendre  une pièce forte comme cette jupe par exemple, et la détourner. 

Je peux la porter au bureau avec une blouse et des escarpins, classique. 

Mais aussi comme ça: 

IMG_1911

IMG_1978

Je porte :

Jupe midi, appletree boutique (London) 

Perfecto Zara 

Tshirt Promod « mauvais genre » Tshirt – mauvais genre

Baskets Lady Stan Smith 

Sac Petite Mendigote 

Et je porte aussi: ma tignasse « au naturel », c’est à dire en bordel. Vous m’excusez, hein, mais je fais la grève du lisseur en ce moment. (Oui je sais, il faut que ça cesse!) 

Bon lundi, 

G. 

Pour le mâle

Alors là, c’est du sérieux.

Je vais vous parler du mâle.
Un article rien que pour nos barbus.

Il n’y a pas si longtemps, monsieur m’a dit qu’il voulait changer de style (comprenez, changer un peu du combo jean/t-shirt/baskets). Et que je pouvais faire comme je voulais.

Une fois n’est pas coutume, j’ai foncé chez l’espagnol.

Comme je suis plutôt contente de ce que j’ai trouvé, je me suis dit que ça pourrait peut être en intéresser certaines.

Besoin d’idées? Envie de relooker monsieur l’air de rien?

Voici 2 looks printaniers et basiques, à un prix raisonnable (moins de 100 euros). Rien que pour le mâle, à mix n’ matcher, à faire comme vous voudrez.

Première tenue, autour du bleu. Coût total: 89,80 ou 95,80 euros.

Pantalon chino 7/8eme bleu – Zara (19,90 euros)

  
Polo bleu chiné – Zara (19,95 euros)

  
ou

Chemise en jean – Zara (25,95 euros)

  
Derbys – Zara (49,95 euros)

  
Deuxième tenue, autour du beige. Coût total: 85,80 euros

Pantalon chino 7/8eme beige – Zara (19,90 euros)

  
T-shirt rayé – Zara (15,95 euros)

  
Bomber – Zara (49,95 euros)

  
Vous aimez? Prêtes à le traîner de force dans les boutiques?
Toutes les occasions sont bonnes, n’est ce pas… Je précise qu’il y a des petites promos en ce moment, mid season sale oblige, et que comme je suis plutôt une chic fille, j’ai pensé à vous aussi.

Comme vous avez été sages, voici un petit quelque chose (à -50% dans les boutiques de Luxembourg!!!) pour vous:

Surpriiiise

😉

Belle journée,

G.

Sézane ouvre-toi! (Facile)

Je suis pas contente. Mais alors pas contente du tout!

Vous connaissez la marque Sézane? Tu sais, cette petite marque, crée par madame Morgane Sézalory, que tout le monde s’arrache, qui n’existe que sur internet, et dont les stocks sont ultra-archi-méga limités? 

À chaque fois c’est pareil, il faut être en ligne pile poil à l’heure du lancement de la collection, sinon tu oublies. 

J’avais repéré cette merveille dans le lookbook, en me disant « ooooouh toi, tu es pour moi! »

   
 
Ben vous savez quoi? Non. 

Que celle qui a acheté la dernière pièce en 34 se dénonce tout de suite! Non? Personne? 

Tu m’étonnes. Si elle était à moi la petite, je ne voudrais pas m’en séparer non plus! Faut pas déconner. 

Mon seul espoir désormais, est de guetter les réassorts…

Pareil pour la collection capsule qui est sortie hier.

Cette fois, je voulais jeter mon dévolu sur des chaussures (oh my, les chaussures Sézane! Fabriquées avec amour au Portugal, dans un cuir d’une qualité exceptionnelle)…

  
Et cette couleur pastèque (mais on a le droit de dire corail), on est d’accord que c’est juste la perfection! 

Tu vois, le « 37 » barré, rayé? 

Et que dire de lui, là, aussi? Qui me passe régulièrement sous le pif?

  
Voilà. 

C’est un drame. Un vrai. 

Je sais que tu me comprends.

Vous l’avez vécu au moins une fois, cette sorte de frustration, qui donne envie de craquer pour tout et n’importe quoi d’autre pour se consoler en disant « au moins j’ai eu ça »…

Non, non. Fausse bonne idée (t’as capté la référence ou bien?), parce que soyez honnêtes avec vous même, c’est la veste bleue que vous vouliez, pas la jaune. Et non, prendre une robe en 38 alors que vous faites un petit 36 n’est pas non plus une option acceptable. Au mieux la robe restera dans l’armoire, au pire vous vous forcerez à la porter et ça n’ira pas. Pas du tout.

Vrai? N’hésitez pas à partager vos frustrations avec moi, on peut peut-être même créer une association, « le front de libération de la dernière à ma taille ». FDLDLDAMT. Ça claque. 

Vrai. Promis. Parole d’acheteuse compulsive!

Belle journée,

G.

Yellow submarine (ouais enfin bon…)

A la demande de ma copine Clélia (coucou Clélia), je voudrais revenir sur un petit look posté sur Instagram pendant mon (trop court) séjour au soleil. 

Et surtout sur la robe, parce que le reste, c’est du classique: un sac de plage chiné en fin de soldes sur Monshowroom à moins de 10€ et des Ray-Ban. La fille en vacances, quoi. 

Magali, rassure-toi tout de suite, celle-là elle devrait aller à tout le monde. Coupe droite, longueur ok, elle ira pour toi, pour toi et même pour toi là-bas au fond. 

Oui, elle est jaune, elle sent bon le printemps et le soleil. 

Oui elle est chouette, même avec des baskets (btw je les Coeur ces baskets, elles ne me quittent plus des que je sors du bureau!) et elle est à un prix tout doux chez l’espagnol (29€), alors moi, j’achète! 

  
 
Précisions, c’est une coupe droite, je porte la taille S et je mesure 1m57. Elle n’est plus dispo sur le e-shop, mais il en reste encore quelques unes en boutique.

Comme ça vous avez une idée du tout 🙂 

Promis, j’arrête avec mes photos ensoleillées, parce que même à moi ça me file le bourdon. 

Alors, ça vous plaît ce jaune? 

Raconte!

G.

Bom dia

Bonjour les amies!

J’ai plein de choses à vous raconter!

Comme vous l’avez peut-être vu sur la page facebook ou sur mon compte Instagram, j’ai passé quelques jours au Portugal, et ça y est, je suis rentrée *smiley pas content*

Quoi vous dire, si ce n’est que le soleil m’avait vraiment manqué! Il a fait beau presque tout le temps, seulement deux matinées un peu grises, mais le reste du temps, grand soleil.
Il m’avait tellement manqué celui-là, que j’en venais même à douter de son existence. Pour les sceptiques, je vous assure qu’il existe, quelque part là-haut, sous l’épaisse couche de nuages…

Et il fait un bien fou!

Nous avons commencé le séjour par Cascais, « le petit St Tropez portugais ». Autant vous dire, je n’aime pas du tout St Tropez. Trop de monde, trop de tape à l’oeil, trop de tout. Mais alors Cascais!

C’est une petite pépite. Des panoramas à couper le souffle comme à la « bouche de l’enfer » … Si c’est ça l’enfer, je demande à signer tout de suite!


C’est sauvage, c’est magnifique. L’océan vient se fracasser bruyamment contre les rochers, le vent chargé en iode vient vous chatouiller les narines (et vous décoiffer), mais ça vaut le coup!

J’ai réussi à vous shooter ce look là-bas:


Je porte:

Baskets Lady Stan Smith – Adidas

Robe mademoiselle R – La Redoute

Veste en jean – H&M

Foulard « tête de mort » – Pimkie

Sac Eton – Gerard Darel

Lunettes – Ray Ban

Au détour d’une petite ruelle et sur les conseils précieux du Routard, on tombe sur le restaurant de malade qui ne paye pas de mine, mais qui offre juste une vue de fou furieux, et où tu manges le poisson de la pêche journalière pour rien du tout.


Alors? Alors? Ça donne envie ou bien?

Et tout ça à 30 minutes de train de Lisbonne.

Les 3 jours suivants, direction la capitale justement, son tramway mythique, le Tage, ses rues colorées, ses pasteìs de nata…



Tout un programme!

Et le dernier soir, on s’est posés chez Honorato, THE endroit (oui oui) pour manger les meilleurs burgers de la ville (non mais parce que le bacalhau, ça va cinq minutes)

Avec un petit gin to’ pour faire descendre… moi je dis, c’est pas mal du tout 🙂

Mais voilà, toutes les bonnes choses ont une fin, et il faut bien revenir à la (dure) réalité de la vie de tous les jours, le boulot, le dodo, toussa…
En préparant (si possible) les prochaines vacances, parce que, ça fait quand même du bien!

Si vous avec envie de visiter le coin et que vous avez besoin d’adresses, ou de conseils, n’hésitez pas à demander!
Si vous avez des suggestions pour un prochain séjour lisboète (c’est sûr, il y en aura d’autres), n’hésitez pas non plus, je suis preneuse aussi.

En attendant, il faut retourner travailler,
Belle journée,

G.

Vacaaaaaances (oui, avec 6 « a »)

Au risque de me répéter; VACAAAAAANCES!!!!!!

Le ciel, le soleil et la mer (même l’océan, en fait…), destination Lisbonne et sa côte!
Depuis le temps que l’on attendait de visiter cette région, et de revoir la mer, aussi…

Si je vous explique tout ça, c’est pour que vous compreniez un peu l’enthousiasme des 6 « a ».
Sur une échelle de un à dix, dix étant, pour situer, moi m’achetant une nouvelle paire de semelles rouges (avec la chaussures qui va avec, hein), et un étant… trouver un trou dans une petite robe neuve achetée en soldes; je donne au moins onze. Au moins.

Je vais essayer de vous faire des jolies photos avec du street look et des chouettes endroits, je dis bien je vais essayer.
Parce que pour y arriver, j’ai besoin, entre autres choses, de décider quoi prendre avec moi, sachant que l’on part à 3, avec un bébé, et qu’il lui faut de la place (pas dans la valise, hein, de la place pour ses affaires) et les affaires d’un bébé, ça prend beaucoup de place. Beaucoup.

Il va donc falloir que je me limite, et c’est difficile! (oui, je sais, j’en ai des problèmes)…

C’est pourquoi j’ai décidé aujourd’hui de vous montrer ce que je pense emporter dans mes bagages demain. (Enfin en partie, hein)

Au programme: robes d’été (hell yeah), petits tops, shorts (oui oui, je suis une optimiste), stan smith et talons hauts.

On regarde ce que ça donne?

  

 J’ai sélectionné pour vous les pièces les plus intéressantes qui m’accompagneront :

Jupe Mason – Sézane (similaire)

Robe moutarde – Zara

Robe jacquard – Zara

Mademoiselle R – Robe manches courtes

Short dentelle – Only

Perf – Zara (similaire)

Veste en jean – H&M (similaire)

Robe simil cuir – Zara

Chemise en jean – Zara

Veste – Adidas (similaire)

Jean slim – Best mountain (similaire)

Short en jean – Pimkie (similaire)

Top vichy – Zara

Sandales – Zara (similaires/noir)

Miss Stan – Adidas

Voilà, en vrac, ce que vous pouvez voir (j’espère) sur la photo.

Des tenues estivales, qui sentent bon le soleil, c’est tout ce dont j’ai envie (et besoin) là, tout de suite.

Reste plus qu’à essayer de fermer la valise, ne rien oublier (j’oublie toujours quelque chose), et croiser les doigts très très fort pour avoir du beau temps.

Je reviens très vite, avec des jolies photos qui j’espère vous donneront envie de visiter ce joli pays qu’est le Portugal!
Peut-être pas d’article ici, mais vous pouvez aussi me suivre sur Instagram (la_frenchie_blog) et sur la page Facebook.

A très vite (pas trop vite non plus…)  et belle journée,

G.

 

 

Birchbox x Pantone

La voici la voilà, la Birchbox d’Avril est arrivée!

Ce mois-ci, elle a un design tout particulier, car Birchbox s’est associé à Pantone pour nous offrir un bel objet aux teintes pastels, avec en plus, la possibilité de choisir en amont sa couleur préférée: rose quartz, buttercup (jaune), limpet shell (bleu) ou lilac grey.

J’ai hésité (comme d’habitude, oui) puis je me suis décidée pour la rose. Verdict: je ne suis pas du tout déçue de mon choix, la boîte est très jolie!

  
Ouvrons vite pour voir ce qui se cache à l’intérieur…

Comme d’habitude, on retrouve le petit programme avec l’édito de l’équipe Birchbox, puis le détail des produits de la box.

Ce mois-ci, ma box contient:

Shampooing cocon, HIP (30ml) Shampooing HIP Cocon

Pshitt Magique Nouvelle peau, Garancia (30ml) Pshitt magique

Crème hydratante jour & nuit beurre de karité, La Rosée (15 ml) Crème hydratante La Rosée

Detangling leave-in conditioner, Parlor by Jeff Chastain (30 ml) Detangling – Parlor

Eyeliner Pencil, Sumita (0,7g) Eyeliner Sumita

  
Donc, donc. Première chose, il n’y a pas de produit full size, ce qui doit se justifier sans doute, par le fait que la boîte ne soit pas la boîte traditionnelle. Soit.

Ensuite…

Un shampooing. Encore un. Je crois bien que ça fait 3 ou 4 mois que j’ai du shampooing dans ma box, ils doivent vraiment penser que mes cheveux sont cracras… Je vous rassure, ils ne le sont pas, mais c’est gentil de penser à mon hygiène capillaire. Bon point tout de même: la marque.
HIP, c’est une marque française, qui n’utilise ni silicones, ni phtalates. J’ai le masque de la même gamme, et je dois dire qu’il fait beaucoup de bien à ma tignasse. Je testerai donc le shampooing, mais autant vous dire que 19,50 euros pour une bouteille de shampooing, avec ma longueur et mon épaisseur, ça risque d’être compliqué. Mais on testera tout de même.

Ensuite, le « pshitt » Garancia, oui, pourquoi pas. C’est un micropeeling, en principe j’aime bien ce genre de produits. J’aime bien la marque aussi, donc contente.

La crème hydratante, ça se corse. C’est une crème pour les peaux sèches et très sèches, et, j’ai la peau mixte. Logiquement, ils sont censés avoir cette information avec le petit questionnaire que l’on doit remplir à l’abonnement…
La crème, ça ne sera donc pas par moi.

Le soin démêlant Parlor by Jeff Chastain…
Alors, Jeff Chastain, c’est un coiffeur new-yorkais, avec une étiquette un peu people (un peu, hein) puisque c’est notamment le coiffeur qui officie pour le show « real housewifes NYC » (lol), le seul interêt véritable de la marque, c’est que les produits sont paraben free/sulfate free/cruelty free.
Je testerai, mais sans grande conviction, car bien souvent ce genre de produit n’a pas grand effet sur moi, à part celui de graisser mes cheveux (mais j’ai du shampooing en réserve alors ça va).
Ma routine à moi: après mon shampooing/après shampoing (en ce moment, Aussie spécial cheveux longs) j’utilise un masque une fois sur deux (en ce moment le masque cocon de HIP) et ensuite, j’applique un soin au karité sur les longueurs et les pointes. Basta.

Et pour finir, un eye-liner…encore un. Pareil que pour les shampooings ou les gels douche, j’ai l’impression de les collectionner. Ce qui est bien bête, d’autant plus que je ne sais absolument pas me servir de cette chose.
Le seul qui « va » a peu près, c’est celui de chez Benefit: le They’re real push up liner.

They’re real push-up liner – Benefit

Conclusion… A part le produit Garancia qui sera une jolie découverte et que je suis contente de tester, les autres produits, bof bof. Très bof même.
La boîte est toute mimi, certes. Mais c’est presque la seule chose qui sauve cette box, c’est bien dommage…

Et vous? Racontez-moi? Vous êtes abonnées? Déçue? Contente? Je veux tout savoir!
Si vous souhaitez vous abonner, voici mon lien de parrainage, avec à la clef un bonus pour vous, et un pour moi): https://birchbox.fr/r/lafrenchieblog-birchbox

(Ce n’est pas parce que je suis déçue de cette box que vous le serez aussi, surtout si vous n’êtes pas encore abonnée – pas de problème de redondance de produit!)

Bon lundi!

PS: Nous sommes à quelques likes du but (100 likes) sur la page Facebook, pensez à liker si ce n’est pas encore fait, car je vous prépare un chouette concours pour fêter ça!

G.